jeudi 19 décembre 2013

Sur les débats entre pro-BCE en anti-BCE en Allemagne.

Des extraits de l'article du Monde Eco paru ce jour sur l'union bancaire. Je vous recommande également cet article qui me parait fondamental sur les débats en vigueur en Allemagne sur la politique que doit mener la BCE et les enjeux autour de la solidarité dans la zone euro. Retenez ce qu'est l'OMT.
"C'est l'aboutissement de près de deux ans d'âpres négociations. Les ministres européens des finances ont arraché, mercredi 18 décembre, un compromis très attendu sur le second étage de l'union bancaire. L'enjeu est de taille : il s'agit d'établir des règles communes, en matière de sauvetage des banques européennes en difficulté. Des règles pour limiter au maximum le recours à l'argent public, c'est-à-dire au contribuable, comme ce fut le cas dans plusieurs pays après la crise de 2008. Donc de casser le lien entre Etats et risque bancaire.
La philosophie générale est simple : faire appel en priorité aux actionnaires des banques, aux détenteurs de dettes obligataires – et, si nécessaire, aux clients possédant plus de 100 000 euros en dépôts – puis à un fonds de résolution financé par les banques elles-mêmes, avant d'envisager toute aide des Etats. " Que les banques paient pour les banques plutôt que les contribuables ! ", a résumé Michel Barnier, commissaire européen chargé des services financiers, en soulignant : " Ce que nous avons fait cette nuit est très important. "
Ce saut fédéral devrait avoir pour effet de briser le lien entre les crises bancaires et les dettes souveraines, identifié lors de la crise de la zone euro. " C'est un moment très important dans l'histoire de l'Europe ", a dit à l'unisson le ministre de l'économie, Pierre Moscovici.
(...)  Le transfert de souveraineté qu'implique l'union bancaire est réel, mais il reste limité.
L'accord porte en effet la marque de l'Allemagne, qui souhaitait à tout prix restreindre l'implication des contribuables, au risque de créer une " usine à gaz " peu convaincante pour les marchés. (...)
L'Allemagne s'est certes ralliée à l'idée d'un fonds européen de résolution des banques, qui sera financé par le secteur bancaire et interviendra pour sauver des banques de tous Etats, comme le demandaient la plupart des Etats, dont la France, l'Italie ou l'Espagne. En clair, une banque grecque en difficultés pourrait être sauvée par des banques allemandes ou françaises.
Mais pour rassurer Berlin, la mutualisation de cet instrument, dont la force de frappe atteindra près de 60 milliards d'euros au final, sera très progressive d'ici à 2026. Au départ, le fonds " unique " sera surtout composé de compartiments nationaux – chaque compartiment intervenant pour les banques de son Etat. Les éventuels transferts d'un compartiment à l'autre ne seront rendus possibles qu'après la signature, d'ici à mars 2014, d'un nouveau traité intergouvernemental.
Cette approche placera les Etats en première ligne dans le pilotage de la résolution des crises bancaires, au détriment des instances communautaires. Ils feront partie d'un Conseil de résolution qui décidera de sauver ou non une banque.
L'Allemagne considérait, contre l'avis d'une écrasante majorité de capitales, que de tels " transferts financiers " ne sont pas possibles en vertu des traités européens en vigueur. M. Schäuble a donc obtenu de limiter au maximum le champ d'action du futur mécanisme de résolution des crises bancaires.(...)
Ultime concession arrachée par Berlin : en cas de crise bancaire, le conseil des ministres des finances prendra les décisions préparées par le Conseil de résolution. Le rôle de la Commission européenne restera modeste, alors que M. Barnier avait proposé de la placer au cœur du dispositif de résolution.
Enfin, la solidarité entre les Etats restera minimale sur la question du filet de sécurité public, l'instrument réclamé par le sud de la zone euro, Italie en tête, pour prendre le relais du fonds financé par les banques en cas de crise bancaire.
Dans une première phase, tant que ce dernier montera en puissance, l'Allemagne a dû concéderde recourir aux fonds de secours de la zone euro, en cas de besoin. L'activation du Mécanisme européen de solidarité (MES) se fera en échange de solides conditions. Les Etats devront garantir le remboursement des emprunts accordés par cet instrument. (...)

mardi 17 décembre 2013

La Fed réduit son soutien à l'économie américaine.

Un article du Monde qui revient sur les perspectives de ralentissement de la politique de Quantitative Easing.

lundi 16 décembre 2013

Entre désendettement et développement.

Une note de la Société Générale pour faire un point de conjoncture.

mardi 10 décembre 2013

Après le "plombier polonais", le travailleur détaché.

Deux articles du Monde pour comprendre les enjeux autour du statut de travailleur détaché dans l'UE.
Six questions au tour du statut de travailleur détaché.
L'accord convenu hier pour réguler les déplacements de travailleurs dans l'UE.

samedi 7 décembre 2013

La zone euro est-elle dans la trappe à liquidité ?

Un dossier Econote de la Société Générale de décembre 2013.

dimanche 1 décembre 2013

Partage de la valeur ajoutée.

Un article très pédagogique d'Alternatives Economiques pour réviser vos cours de macroéconomie.

mardi 26 novembre 2013

Hausse de la dette du Japon. Jusqu'à quand ?

Voici une EcoNote de la Société Générale qui présente clairement les enjeux autour de la soutenabilité de la dette japonaise.

samedi 23 novembre 2013

Krugman en colère contre le gouverneur de la Bundesbank.

Une description du "sadomonétarisme" selon Krugman : "Hard Hearts, Soft Heads", paru le 21 novembre dans le New York Times.

jeudi 21 novembre 2013

Hors sujet.

Je promets de ne plus jamais me plaindre de vos copies...un peu de détente avec ce classique best-off.
Oui, oui, je culpabilise de vous infliger 16h d'économie la semaine prochaine...sans compter les colles !!!

dimanche 17 novembre 2013

Scènes de ménages franco-allemandes.

Un petit clin d'oeil paru dans Le Monde, qui devrait vous faire sourire...une expérience que vous vivez de près sur les différences entre le monde latin et germanique !

vendredi 15 novembre 2013

Les résultats du commerce extérieur 2012.

Voici ce document du Ministère du commerce extérieur pour faire le point sur le commerce extérieur français.

lundi 11 novembre 2013

La BCE et le risque de déflation.

Voici deux articles Monde pour comprendre le choix de Mario Draghi de baisser les taux d'intérêt. Le premier revient sur les causes de la désinflation, les risques de la déflation et les moyens d'action de la BCE ( et l'autre explique pourquoi la BCE réagit face au risque de déflation à la japonaise et les outils dont il dispose..Et enfin, un 4 pages instructif de Natixis qui se demande pourquoi la zone euro ne connaît pas la déflation. Une première sensibilisation au chapitre 9...

dimanche 10 novembre 2013

Le syndrome hollandais.

Un article du Monde "Les pays pauvres doivent suivre une autre voie de développement" daté du 10 Novembre 2012 où il est question de stratégies de développement notamment pour les pays d'Afrique Subsaharienne. L'auteur évoque le "syndrome hollandais", une notion à connaître pour aborder le rôle des richesses naturelles dans le développement.

La maladie hollandaise (ou mal hollandais, ou syndrome hollandais) est en effet un phénomène économique qui relie exploitation de ressources naturelles et déclin de l'industrie manufacturière locale. Inspiré du cas des Pays-Bas des années 1960 (exploitation du pétrole de la mer du Nord), le terme maladie hollandaise est utilisé par extension pour désigner les conséquences nuisibles provoquées par une augmentation significative des exportations de ressources naturelles par un pays.

Le terme apparaît pendant les années 1960 quand les revenus commerciaux des Pays-Bas ont considérablement augmenté à la suite de la découverte de grands gisements de gaz dans la province de Groningue, puis dans le reste du pays et en mer du Nord. Mais l'accroissement des recettes d'exportations, a conduit à une appréciation de la devise hollandaise  ce qui a nui à la compétitivité-prix des exportations non-gazières du pays.

Bien que touchant principalement les pays pétroliers, le phénomène peut être comparé avec toute surévaluation du taux de change liée à une entrée massive de devises (exemples : mise en valeur de ressources naturelles, hausse marquée des prix d'une matière première, flux massifs d'investissements directs étrangers entrants, aide étrangère massive). Les pays riches en matières premières se spécialisent donc dans l'exploitation de ces ressources, au détriment de leur secteur manufacturier.

samedi 9 novembre 2013

Les secrets du "miracle autrichien"

Un article paru le 8 novembre dans le Monde de Joelle Stolz, correspondante à Vienne.
Sauf sur les pistes de ski, les Autrichiens ont le triomphe modeste. Pourtant, même s'ils se déclarent moins heureux que les Danois, ils font partie des Européens qui ont de solides raisons d'être contents : avec le taux de chômage le plus faible de l'Union européenne (4,8 %), un système de retraites encore généreux, des soins médicaux de bonne qualité dans le service public, une nature largement préservée, un secteur culturel richement doté et un art de vivre qui place Vienne, depuis plusieurs années, en tête du classement des villes les plus agréables de la planète, les 8 millions d'habitants de la petite Autriche s'en sortent beaucoup mieux que d'autres.
Une « île des bienheureux » : c'est ainsi que le pape Paul VI, lors de sa visite en Autriche, en 1978, avait défini ce pays alors coincé entre l'Est et l'Ouest, mais qui vivait une phase d'épanouissement et de modernisation sans précédent, grâce à son « grand homme » de l'après-guerre, le chancelier social-démocrate Bruno Kreisky. Trente-cinq ans plus tard, le contexte géopolitique a beaucoup changé, et il est de bon ton de se lamenter, dans les médias autrichiens, sur la médiocrité du personnel politique. Reste que le sentiment d'être préservé des crises qui agitent le reste de l'Europe perdure en Autriche.
Quel est donc le secret de ce « miracle autrichien » auquel la revue américaine Foreign Policy rendait hommage, il y a un an ? Tandis que l'ambassade d'Autriche à Paris organisait un colloque pour expliquer les méthodes destinées à limiter le chômage des jeunes – 8,6 %, le deuxième meilleur chiffre de l'UE –, cinq membres du gouvernement de Jean-Marc Ayrault, dont Benoît Hamon, ministre délégué chargé de l'économie sociale et solidaire, ont déjà fait le voyage à Vienne afin de voir de plus près le petit prodige.
L'intérêt est tel que la Société autrichienne de politique européenne (ÖGfE, un institut basé à Vienne) a publié, en octobre, un « Memo » de huit pages – signé du directeur de l'AMS, l'équivalent autrichien de Pôle emploi – pour que les décideurs locaux, quand ils sont interrogés par leurs interlocuteurs étrangers, soient incollables sur le double système de formation école-entreprise ou le principe de « flexisécurité ».
Mais pour apprécier l'atmosphère décrispée qui règne en Autriche, rien n'est plus révélateur qu'une visite au président de la République, Heinz Fischer. A l'entrée de l'ancien palais impérial de la Hofburg, qui abrite la présidence, les contrôles de sécurité sont si légers qu'ils feraient rêver n'importe quelle ambassade américaine : voilà un pays qui ne craint pas d'être attaqué. De la même manière, on peut croiser dans le tramway à Vienne la première dame d'Autriche, Margit Fischer, en compagnie d'un de ses petits-enfants, sans que le moindre garde du corps ne trouble ce démocratique trajet.
"PARTENARIAT SOCIAL"
Recevant Le Monde dans son bureau orné des portraits des filles de l'impératrice Marie-Thérèse – dont une certaine Marie-Antoinette –, le président Fischer, issu de la social-démocratie, rappelle que l'Autriche n'a pas toujours connu des temps aussi paisibles. Les affrontements de l'entre-deux-guerres, entre gauche et droite, furent si violents qu'ils débouchèrent à partir de 1934 sur deux dictatures, l'austrofascisme puis le nazisme.
Cette expérience a nourri la préférence marquée des Autrichiens, depuis 1945, pour un « partenariat social » qui permet de désamorcer les conflits grâce à la négociation : « Notre stabilité a beaucoup à voir avec le partenariat social, constate M. Fischer. Nous venons ainsi d'éviter une grève des métallurgistes », qui avaient déposé un préavis mais l'ont retiré satisfaits de l'augmentation salariale obtenue. Une grève aurait pu coûter cher : plus de la moitié du PIB de l'Autriche provient des exportations.
Les Autrichiens aiment aussi voir s'allier les partis politiques de centre gauche et de centre droit : depuis qu'ils ont retrouvé un régime démocratique, il y a soixante-huit ans, ils ont été gouvernés les deux tiers du temps par une coalition, le plus souvent entre les sociaux-démocrates du SPÖ et les chrétiens-démocrates de l'ÖVP. Les dernières législatives, fin septembre, ont marqué une érosion de cette alliance qui ne recueille plus qu'une mince majorité, mais l'Autriche a toutes les chances de se retrouver une fois encore, avant Noël, avec un chancelier du SPÖ et un vice-chancelier ÖVP.
Cette formule provoque pourtant une lassitude dans l'opinion, dont le parti d'extrême droite FPÖ, mené par Heinz-Christian Strache, qui a fait 20,51 % des voix, espère bien profiter. Autorité morale au-dessus des partis, le président Fischer est attentif à ce risque, lui qui a manifesté, étudiant, contre les nostalgiques du nazisme qui tenaient encore des chaires à l'université. Aujourd'hui, assure-t-il, aucun courant néo-nazi ne peut ressusciter en Autriche : « C'est complètement mort. » Ce qui subsiste, c'est un courant « national-allemand », qui trouve un écho dans la xénophobie et dans le ressentiment contre l'Europe. A ses yeux, il est exclu que ce courant puisse constituer une majorité, mais il fera le plein de mécontents aux élections européennes de mai 2014. De ce point de vue, l'heureuse Autriche sera logée à la même enseigne que le reste de l'Europe.
stolz@lemonde.fr

jeudi 7 novembre 2013

How fake money saved Brazil.

Une Présentation de la politique brésilienne de lutte contre l'inflation (le fameux "plan real" de 1994 vu ce matin) sur la radio publique américaine NPR...L'économie est bien la science des anticipations...autoréalisatrices.

mercredi 6 novembre 2013

Montée en gamme dans les pays émergents.

Voici une courte note du CEPII sur un thème relatif aux chapitres 4 et 5: "Pour que la montée en gamme profite aux pays émergents".

mardi 5 novembre 2013

Les grands théoriciens de l'économie et de la sociologie.

Je vous signale ces vidéos proposées par FranceTvéducation sur Marx, Schumpeter, Weber, Durkheim, Smith, Ricardo, Keynes ou Tocqueville.

dimanche 3 novembre 2013

Renault-Nissan et Mitsubishi annoncent une coopération renforcée.

Une information du Monde pour illustrer votre cours sur les FTN et la partie sur les alliances stratégiques: "L'Alliance Renault-Nissan et le constructeur japonais Mitsubishi ont annoncé mardi 5 novembre une coopération internationale renforcée, projetant notamment la fabrication de véhicules en commun et le partage de technologies et de capacités de production. Mitsubishi, qui a longtemps flirté avec PSA Peugeot Citroën, coopère depuis 2003 en Asie avec Nissan. Les deux constructeurs ont même créé en 2011 une société commune, NMKV, pour développer des "kei cars", voitures de petite taille et de petite cylindrée très appréciées au Japon. L'Alliance et Mitsubishi ont désormais l'intention de collaborer plus largement, par un partage de technologies dans le domaine du véhicule électrique et des plateformes de dernière génération. "Rien n'a été fixé pour l'instant, les négociations sont lancées", a déclaré à l'AFP un porte-parole de Mitsubishi Motors. Toutefois, les deux partenaires ont indiqué discuter d'emblée du développement de deux nouveaux modèles de berlines issues de la gamme Renault qui seraient commercialisées sous la marque Mitsubishi.
 Selon le communiqué, le premier modèle – une voiture compacte devrait être produit dans l'usine Renault-Samsung de Busan, en Corée du Sud pour les marchés américain et canadien. 

mercredi 30 octobre 2013

La compétitivité française en 2013.

Voici une synthèse du rapport annuel de Coe-Rexecode. Vous pouvez télécharger le pdf du rapport sur la même page. Vous y trouverez des analyses importantes dans la perspective du chapitre 6.

lundi 28 octobre 2013

Le potentiel de croissance des pays émergents.

Voici une note de Natixis sur "La croissance potentiellle des pays émergents ralentit-elle ?". En lien direct avec votre cours.

dimanche 27 octobre 2013

Les implications de la DIPP.

Voici un document important de Natixis sur les implications de la segmentation de la chaîne de valeur.
En voici le résumé: "La «segmentation de la chaîne de valeur» consiste à séparer les processus de production des biens et services entre plusieurs lieux de production, en particulier entre plusieurs pays. Les composants des produits sont fabriqués de manière géographiquement dispersés par les entreprises, puis assemblés.Les conséquences de ce modèle de spécialisation productif, de mondialisation sont importantes et parfois peu connues:
- bien sûr des liens commerciaux et économiques importants entre les pays qui contribuent à la fabrication des mêmes biens l’impossibilité du protectionnisme;
- le passage à une situation où, dans beaucoup de pays, une dépréciation du change est défavorable
- le rôle majeur des choix stratégiques des multinationales pour expliquer la localisation de la production et les échanges commerciaux
- le fait que les gagnants ou les perdants ne sont pas des secteurs économiques (et les salariés de ces secteurs) mais des segments des secteurs économiques, selon qu’ils sont délocalisés (délocalisables) ou non."

vendredi 25 octobre 2013

Les négociations commerciales entre les Etats-Unis et l'Union Européenne.

Voici un Focus du Crédit Agricole paru début octobre qui recense des chiffres importants sur ces accords commerciaux.

jeudi 24 octobre 2013

Pourquoi devenir une multinationale ?

Une synthèse intéressante sur le site d'un Champ à l'autre, qui reprend notamment le mondèle de John Dunning.

mercredi 23 octobre 2013

Normes de minceur : une comparaison internationale.

Voici un numéro de Population et sociétés de l'INED. Très instructif. Cela change un peu des flux d'IDE !
Le cas autrichien est intéressant. Pas de surprise du côté français...

vendredi 18 octobre 2013

Les IDE en Autriche et les chiffres clefs de l'économie autrichienne.

Une note de la direction générale du Trésor sur les IDE en Autriche. Vous trouverez des informations sur qui investit en Autriche et où investissent les entreprises autrichiennes. En fin de document, vous avez la liste des principales entreprises françaises implantées en Autriche.
Un autre incontournable porposé par l'Ambassade de France: les chiffres clefs de l'économie autrichienne 2012.

jeudi 17 octobre 2013

La grande divergence.

Un article du blog Annotations qui reprend un article de The Economist: "What was the great divergence ?"

Le titre fait référence à l'ouvrage de Kenneth Pomeranz qui explique que la révolution industrielle ait eu lieu en Grande-Bretagne et non en Chine par l'exploitation du charbon et du Nouveau monde. Voici une présentation de l'ouvrage.

mardi 15 octobre 2013

Les relocalisations.

Un petit article de Libération sur le simulateur de relocalisation "colbert 2.0" et une série d'articles du Figaro sur les  relocalisations partielle de Solex à Saint Lô, Smoby, Atol, Rossignol...

lundi 14 octobre 2013

Trois lauréats pour le "prix Nobel" d'économie.

Un article du Huffington Post sur le prix Nobel d'économie attribué aux économistes américains Eugene Fama, Lars Peter Hansen et Robert Shiller pour leurs analyses de la prévision de l'évolution du prix des actifs financiers  sur longue période (trois à cinq ans).

mercredi 9 octobre 2013

La dynamique de la croissance mondiale change selon le FMI.

Voici un bulletin du FMI très synthétique sur les grandes tendances de l'économie mondiale.

mardi 8 octobre 2013

Point de conjoncture et point sur la déflation japonaise.

Voici un point de conjoncture de BNP Paribas avec un regard sur la "décennie perdue" japonaise.

lundi 7 octobre 2013

Pourquoi l'Iphone coûtera toujours cher.

Voici un article de Classe éco qui vous permettra d'illustrer vos cours sur les stratégies des entreprises.

lundi 30 septembre 2013

(Not) made in France.

Voici un document du CEPII (centre d'études prospectives et d'informations internationales) qui s'interroge sur les gains de pouvoir d'achat des ménages liés aux importations de biens. En voici la présentation:
" Un quart de notre consommation de biens porte sur des biens en provenance des pays de délocalisation et permettent au consommateur final de réaliser des gains de pouvoir d'achat substantiels, par rapport à l'achat de produits équivalents Made in France. Nous évaluons ces gains potentiels de 100 à 300 euros par ménage et par mois. Il y a là une marge de manœuvre pouvant être utilisée pour améliorer les conditions de travaildans les pays exportateurs, sous la pression des consommateurs."
Lisez le dernier paragraphe qui apporte des prolongements intéressant aux résultats des auteurs.
n quart de notre consommation de biens porte sur des biens en provenance des pays de délocalisation et permettent au consommateur final de réaliser des gains de pouvoir d'achat substantiels, par rapport à l'achat de produits équivalents Made in France. Nous évaluons ces gains potentiels de 100 à 300 euros par ménage et par mois. Il y a là une marge de manœuvre pouvant être utilisée pour améliorer les conditions de travail dans les pays exportateurs, sous la pression des consommateurs - See more at: http://www.cepii.fr/CEPII/fr/publications/lettre/abstract.asp?NoDoc=5958#sthash.mEGxQ5lL.dpuf

dimanche 29 septembre 2013

Zone euro: des pays qui s'éloignent les uns des autres ?

Voici une synthèse d'une recherche présentée dans le cadre des journées de l'association française des sciences économiques.

samedi 28 septembre 2013

Les infortunes de l'innovation: le mirage de la compétitivité.

Un article de classe éco sur le lien incertain entre innovation et compétitivité.

vendredi 27 septembre 2013

Krugman et le Home Market Effect

Un article important pour reprendre les théories de Krugman. Vous pouvez lire les passages sur le Home Market Effect à partir du bas de la page 12 et  les développements sur la nouvelle économie géographique.

jeudi 26 septembre 2013

Compétitivité-coût, salaire et coût unitaire.

Un petit point avec cet article des Echos très clair. Soyez attentifs au vocabulaire. Et d'importants graphiques sur le blog "Captain Economics" dont celui-ci :
CoûtTravailFranceAllemagne

lundi 23 septembre 2013

Echanges intra-branche et intra-firme.

Un document un peu ancien de l'OCDE pour faire le point et s'assurer de bien comprendre les grands catégories d'échange intra-branche.

dimanche 22 septembre 2013

Des avantages comparatifs en mouvement.

Voici un document sur ministère des finances qui revient sur l'évolution des avantages comparatifs de la France. La comparaison avec l'Allemagne est intéressante mais est poussée plus loin dans ce document du CEPII. Enfin, ce diaporama fait un point sur les avantages comparatifs d'un certain nombre de pays et reviens sur les grandes tendances du commerce international.

samedi 21 septembre 2013

La mondialisation des échanges: des amphores au containers.

Voici un article qui revient sur les ancêtres des containers sur le site de Contrepoints. Je retiens cette phrase surprenante: "Selon une étude récente, entre 1962 et 1990, l’utilisation de conteneurs entre deux pays se serait traduite par un accroissement des échanges de 320% sur les cinq premières années et de 790% sur vingt ans ; à titre de comparaison, les accords de libre-échange – ceux du GATT notamment – n’auraient généré une hausse « que » de 45% sur cinq ans et de 285% sur vingt ans." Cette étude est celle de Bernhofen, El-Sahli et Kneller, Estimating the Effects of the Container Revolution on World Trade (2013).

vendredi 20 septembre 2013

Baromètre de l'attractivité de la France.

Ernst & Young propose chaque année ce baromètre: en voici la synthèse et le document complet avec un article intéressant (et court) de Stéphane Rozès à la page 44)..

jeudi 19 septembre 2013

Peut-on se relever d'une crise bancaire ? analyse comparée de l'Irlande et de l'Islande.

Une excellente note de l'OFCE qui permet de commencer à s'intéresser aux combinaisons de politiques monétaires et budgétaires et surtout aux contraintes spécifiques liées à l'appartenance de l'Irlande à la zone euro. Efforcez-vous de bien comprendre la différence entre dévaluation interne et dévaluation externe.

mercredi 18 septembre 2013

Comment peut-on défendre les 1% ?

Dans "Defending the one percent", un article à paraître dans le Journal of Economic Perspectives, Gregory Mankiw, s'efforce de justifier les revenus perçus par les 1 % les plus aisés (en opposition au mouvement 99 % qui dénonce l’explosion des inégalités et la concentration des revenus et du patrimoine). Mankiw cite l’étude de Thomas Piketty et Emmanuel Saez (Income Inequalities in the United States, 2003, mise à jour 2011), montrant qu’aux États-Unis, la part du revenu gagnée par les 1 % les plus aisés est passée de 7,7 % en 1973 à 17,4 % en 2010. Il  engage donc une réflexion économique sur la justice sociale et plus largement sur la taxation des hauts revenus en posant la question de la valeur sociale de la production des plus riches.  Voici une réponse très intéressante de Guillaume Allègre parue en Juillet dernier dans la Revue de l'OFCE montre certaines limites de son argumentation. 
Ne ratez pas la référence à Olivier Godechot et les stratégies de recherche de rente des traders (Working rich. Salaires, bonus et appropriation du profit dans l’industrie financière, 2006). Il parle de "hold-up" en finance. Voici une synthèse de l'ouvrage  paru dans la Revue des Idées.

mardi 17 septembre 2013

Estimation du PIB et impact sur les finances publiques.

Voici une note de recherche un peu technique sur le calcul du PIB potentiel et son impact sur l'effort de consolidation bugétaire. Cela vous permet surtout à ce stade de revenir sur les facteurs de la croissance sur lesquels vous venez de disserter. Vous pouvez commencer à distinguer les catégories de soldes publics. Un petit complément avec cette note de Natixis datant de juillet 2013.

lundi 16 septembre 2013

Quelle France dans 10 ans ?

Voici un rapport du Commissariat général à la stratégie et à la prospective, paru en août 2013, qu'il vous faudrait lire avec attention car il aborde beaucoup de thématiques transversales pour le programme de deuxième année (dette, stratégies d'industrialisation, rôle des PME dans la compétitivité, investissements dans l'éducation et les infrastructures, réformes du marché du travail...). 
Il serait pertinent de relever des chiffres et des exemples comparatifs (France / Allemagne; Allemagne / Italie; pays du nord et du sud...). Ne ratez pas la réflexion sur la "société de défiance", que vous pourrez relier à certaines réflexions abordées lors du séminaire de mars dernier sur la mesure du bonheur.

dimanche 15 septembre 2013

Alain Touraine et la fin des sociétés.

Voici une synthèse présentée sur le site de Nonfiction.fr du dernier ouvrage d'Alain Touraine, La fin des sociétés, paru en 2013. En voici la thèse, présentée par ses auteurs: "la globalisation de l’économie a engendré une dissociation complète entre la société, les moyens l’État (le contrôle institutionnel et politique) et le fonctionnement de la sphère de l’économie financière. Cette rupture engendre un processus de destruction des institutions sociales (l’école, la famille, la ville, la démocratie, la politique…) : un phénomène historique d’une importance exceptionnelle, car il manifeste ni plus ni moins que la "fin du social", au sens de la fin d’une certaine conception moderne de la société : là est la racine de la crise".

jeudi 12 septembre 2013

Les déséquilibres mondiaux et l'euro: le cas de la Chine et l'Allemagne.

Voici un document en anglais de la Banque des Réglements Internationaux. Veillez à comprendre l'origine des surplus allemands et chinois et en particulier le premier point sur les réformes du marché du travail.

mardi 10 septembre 2013

Le colbertisme 2.0 ou comment réindustrialiser.

Arnaud Montebourg a présenté jeudi 34 plans destinés à "reconquérir" l'industrie française, en investissant dans les secteurs porteurs comme les biocarburants, les énergies renouvelables ou les objets connectés. Une nouvelle fois, l'Etat se pose en rempart au déclin industriel hexagonal, dans une forme de colbertisme 2.0 affiché. Voici un extrait en vidéo.

lundi 9 septembre 2013

Biens de haut de gamme: un avantage comparatif européen ?

Voici une note de Trésor-Eco datant de septembre 2013, qui revient sur l'intérêt de la spécialisation des pays développés dans le haut de gamme. Quelques éléments de résumé: 
"Pour faire face à la concurrence des pays émergents, les pays développés tendent à se spécialiser dans la fabrication de biens haut de gamme. Cette industrie - au sein de laquelle se trouvent les produits dits «de luxe», qui en constituent le segment le plus élevé - apparaît stratégique pour leur compétitivité à l'exportation, en particulier dans un contexte économique où les demandes internes sont déprimées.
- Les exportations mondiales de biens de consommation haut de gamme, dont le montant total était estimé à plus de 53 Md€ en 2011, sont essentiellement le fait des pays développés. Les pays européens à eux seuls en représentaient plus des trois-quarts, les premiers rangs étant occupés par l'Allemagne, la Suisse, l'Italie et la France, dont la part de marché est restée relativement stable sur les dix dernières années.
- S'agissant des importations, les économies développées dominent également, puisqu'elles en représentaient 61% en 2011. Le poids des pays émergents et en développement a cependant fortement augmenté, passant de 21% en 2000 à 39% en 2011. Les BRICS, les pays du Golfe et Hong-Kong font maintenant partie des principaux pays importateurs.
- La France a quant à elle exporté 6 Md€ de produits haut de gamme en 2011, soit une part de marché mondiale de 11,2%, portées par les industries agroalimentaires (dont les vins et spiritueux), ainsi que par les parfums et cosmétiques. Elle est le premier acteur mondial du haut de gamme dans ces deux secteurs, avec des parts de marché significatives (respectivement 52% et 36%). Les exportations françaises sont très orientées vers les pays développés (à 70%, dont 44% vers les pays hors UE) mais la croissance des exportations vers les BRICS (y.c Hong-Kong) est soutenue, autour de 26% par an en moyenne depuis 2000.
- Malgré le déficit commercial global qu'enregistrent plusieurs pays développés, la plupart d'entre eux présentent des soldes excédentaires sur les biens haut de gamme. Ce solde excédentaire est très souvent porté par un seul secteur de spécialisation (par exemple les matériels de transport pour l'Allemagne ou la joaillerie et horlogerie pour la Suisse). La France est un des rares pays à présenter une production haut de gamme qui soit à la fois diversifiée en termes de secteurs et excédentaire sur l'ensemble de ces derniers."
Une dernière phrase bien positive pour la France qu'il faut veiller à comprendre . A lire attentivement...notamment le tableau de la page 4 et l'encadré théorique de la page 5.

dimanche 8 septembre 2013

Rapport sur le commerce mondial 2013.

Un document incontournable pour ce début d'année. Voir le II que je ne vous ai pas donné.

lundi 6 mai 2013

La BCE peut plus mais pas tout...

Voici un article très intéressant de Charles Wyplotz sur Télos. A lire avec attention.

vendredi 3 mai 2013

Le plus petit film du monde: "le garçon et son atome".

Rien à voir avec l'économie très directement, mais regardez cela, c'est surprenant...une petite pause au milieu des concours.

jeudi 2 mai 2013

Qui détient la dette publique ?

Voici la dernière Econote de la Société Générale. En voici la présentation : En réponse à la crise financière internationale de 2008, les grands pays de l’OCDE ont mis en place des plans de soutien massifs à l’économie qui, conjugués à la récession, ont fortement détérioré leurs finances publiques, entraînant une explosion des dettes publiques.
Aujourd’hui, face à des besoins de financement considérables, ces pays s’interrogent sur leur capacité à conserver une large base pérenne d’investisseurs, afin de préserver des conditions de financement compatibles avec la « soutenabilité » de leur dette publique. Pour tenter d’apporter des éléments de réponse à cette question, nous nous proposons d’examiner la structure de détention des dettes d’États des grands pays industrialisés, en nous efforçant de comprendre les ressorts de la demande de titres.
Au cours des décennies précédant la « Grande Crise », les investisseurs non-résidents ont généralement joué un rôle croissant dans le financement des dettes d’États dans un contexte de globalisation financière et de larges déséquilibres des balances de paiement courantes. Le Japon, cependant, où l’essentiel de la dette reste détenu par les résidents, a fait figure d’exception notable.
Depuis l’éclatement de la crise, trois évolutions principales se sont faites jour : 1) des achats massifs de dette d’État domestique par les grandes banques centrales, 2) un mouvement de repli des investisseurs sur les dettes d’États considérées comme les plus sûres, et 3) un phénomène de « renationalisation » de la détention des dettes, particulièrement dans la zone euro.

mercredi 1 mai 2013

Dynamique des salaires en temps de crise.

Une note importante du Conseil d'Analyse Economique qui fait le point sur beaucoup de notions.

vendredi 19 avril 2013

Erreur d'estimation sur le lien entre croissance et dette.

Un article du Monde et un autre de Classe Eco sur le contenu de la polémique sur l'étude de Carmen Reinhart et Kenneth Rogoff, parue en 2010, qui montrait qu'un endettement public supérieur à 90% du PIB était négativement corrélé au taux de croissance économique. Et un petit article sarcastique de Krugman sur le même thème. Bon article critique aussi du blog "frapper monnaie". Des graphiques intéressants...

jeudi 18 avril 2013

L'euro est-il un échec ?

Un article de Tim Duy, professeur d'économie à l'Université de l'Oregon, sur le blog Economist's View auquel répond Paul Krugman sur son Blog...des éléments de synthèse pour remobiliser votre cours.

lundi 15 avril 2013

Euros espagnols et euros allemands.

Voici un article très intéressant du Financial Times écrit par un économiste allemand, Wolfgang Munchau, sur la valeur de l'euro selon les pays. Cela engage la réflexion sur les écarts de prix entre pays. Lisez aussi ce complément d'analyse en réponse à ce texte trouvé sur Forbes.

jeudi 11 avril 2013

La bulle spéculative du Bitcoin: une monnaie virtuelle.

Un phénomène qu'il vous faut explorer: le Bitcoin. Beaucoup de choses dans cet article de L'Expansion et dans celui-ci du Monde. Cet article du Washington Post revient à la fois sur le Bitcoin et sur la création monétaire et le rôle des banques centrales.

mercredi 10 avril 2013

Refondation de l'école.

Un entretien avec François Dubet à l'occasion de la sortie d'un numéro de la Revue Regards croisés sur l'économie: "l'école, une utopie à reconstruire".

Toujours dans la sociologie, voici un lien sur un dossier que j'avais fait lorsque j'animais le site SES-ENS: la sociologie des classes moyennes.

Voici un hommage à Robert Castel sur le site de la Vie des Idées. Ecoutez notamment son entretien "Retour sur la question sociale".

mardi 9 avril 2013

Compléter l'euro.

Un document du Conseil d'Analyse Economique. Je vous recommande le résumé puis les trois pages suivantes. Cela permet de reprendre et prolonger le cours.

lundi 8 avril 2013

Point conjoncturel sur l'évolution du revenu des ménages et des entreprises.

Voici une note du service économique du Crdit Agricole qui revient sur l'effet multiplicateur de la dépense publique.

dimanche 7 avril 2013

Que sont les paradis fiscaux ?

Voici un document du Monde qui pourrait vous intéresser.

samedi 6 avril 2013

Histoire du mouvement altermondialiste.

Un article qui fait le point sur le site de la Vie des Idées.

vendredi 5 avril 2013

Tendances sur la qualité de l'emploi pendant la crise: une approche comparative.

Une étude du centre d'étude sur l'emploi sous la direction notamment de Christine Erhel.

jeudi 4 avril 2013

Compétitivité française et recul de la demande.

Une note de Natixis, qui plaide toujours en faveur de la rigueur et des politiques structurelles. Intéressant sur les raisons de l'affaiblissement de la demande intérieure.

mercredi 3 avril 2013

La crise de la zone euro ne fait que commencer.

Un article très acerbe de Christian de Saint-Etienne paru dans les Echos. Retenez la référence au paradoxe des deux fois 80%.

mardi 2 avril 2013

La dette importe-t-elle ?

Un article assez simple sur le site de Télos par Robert Skildesky qui revient sur la pertinence de lutter contre la dette publique.

vendredi 29 mars 2013

Les groupes français à l'étranger.

Voici le dernier Insee première qui fait le point sur l'implantation des groupes français à l'étranger.

mardi 26 mars 2013

Différences de flexibilité des prix sur le marché du travail et réactions aux chocs.

Une note de Natixis "Asymétrie de fonctionnement des marchés du travail et réaction aux chocs symétriques dans une Union Monétaire". Concentrez vous sur le début et la fin du document.

lundi 25 mars 2013

Une comparaison des différences de gamme entre la France et l'Allemagne.

Une note très intéressante de Natixis qui explique l'impact de l'investissement productif sur les différences de qualité du capital entre la France et l'Allemagne, et par suite les différences de gamme.

dimanche 24 mars 2013

Pourquoi Chypre menace-t-elle la zone euro ?

Un article assez clair de Charles Wyplotz paru ce jour dans Télos. Il synthétise les principaux enjeux actuels.

samedi 23 mars 2013

Pourquoi les politiciens sont-ils si enclin à mener des politiques d'austérité ?

Un article intéressant du Blog "Mainly macro" de Simon Wren-Lewis, un économiste de l'Université d'Oxford. Il tente de comprendre pourquoi les politiciens semblent aller à contre-courant des idées de nombreux économistes en maintenant des politiques d'austérité. Soyez attentif au 5e paragraphe.

jeudi 21 mars 2013

La remise en cause de la logique multilatérale.

Un article de Télos "Le multilatéralisme en berne", qui revient sur le cycle de Doha et sur la complexité qu'induit un monde plus multipolaire.

lundi 18 mars 2013

Pourquoi le chômage a-t-il continué de baisser depuis 2007 en Allemagne ?

Un document de l'Insee pour réviser un certain nombre de notions du chapitre 10. Une lecture importante à l'issue de la revision de votre chapitre.

samedi 16 mars 2013

Tâches ménagères et avantage comparatif.

Voici l'article de la jeune économiste de Chicago dont je vous ai parlé...à la croisée de l'économie et de la sociologie...

vendredi 15 mars 2013

Le système fiscal français est peu redistributif.

Un article du Monde qui présente une mise en perspective historique. Un thème central sur le chapitre 13.

mercredi 13 mars 2013

Chômage keynésien et chômage structurel dans la zone euro.

Un petit point pour donner un contenu concret à vos connaissances sur le marché du travail avec cette note de Natixis.

dimanche 10 mars 2013

Le marché du travail des jeunes et des seniors.

Un article qui semble écrit spécialement pour vous sur un blog que je ne connaissais pas jusque là. Le Blogo Economicus. L'occasion de revoir vos théories.

samedi 9 mars 2013

La croissance au féminin.

Un article du Monde daté du mois de décembre qui reprend les principales conclusions d'un rapport de l'OCDE sur les inégalités homme-femme. Encore des éléments pour le prochain chapitre.

vendredi 8 mars 2013

Est-il devenu impossible d'être riche en France ?

Un article du Blog éco avec des graphes très intéressants. Incontournable sur le chapitre 13.

jeudi 7 mars 2013

Où voit-on des signes de réindustrialisation ?

Une note de Natixis de Patrick Artus qui analyse le potentiel de réindustrialisation de certains pays.

mercredi 6 mars 2013

Le mur budgétaire américain en dessin.

Encore une vidéo de Dessine-moi l'éco pour bien comprendre les enjeux sur le plafond de la dette aux Etats-Unis : le mur budgétaire.

mardi 5 mars 2013

Sur la séparation des activités bancaires de dépôts et d'investissements.

Un point sur les projets de loi de séparation bancaire avec ce billet de la Revue de l'OFCE. Cela vous permet de faire le point sur ce débat que nous avons abordé en classe.

lundi 4 mars 2013

Négociation pour l'élimination des barrières tarifaires entre l'UE et les Etats-Unis.

Voici un article présentant les enjeux de l'ouverture récentre des négociations bilatérales entre l'UE et les Etats-Unis pour un accord commercial de libre-échange. A lire attentivement.

dimanche 3 mars 2013

Parlons bonheur, parlons croissance.

Article important du Monde pour préparer notre séminaire. Voici également un dossier que j'avais élaboré avec mon collègue Pascal Le Merrer pour le site SES-ENS.

samedi 2 mars 2013

La Fed entre inflation et chômage.

Un article de Télos sur la politique de la Fed et la réflexion sur le taux de chômage.

vendredi 1 mars 2013

Une vrai crise de l'école.

Un article de Monique Dagnaud et un autre très important aussi d'Olivier Galland parus dans la revue Télos au coeur des enjeux de notre chapitre 12 sur les déterminants de la mobilité sociale.

mardi 26 février 2013

Un petit point sur l'économie italienne.

Voici une analyse pré-électorale du Crédit Agricole sur la situation de l'Italie. A suivre...

lundi 25 février 2013

Les gains à l'échange lorsque les firmes sont hétérogènes.

Un article du blog d'un champ à l'autre pour réviser vos chapitres 5 et 8. Le dernier paragraphe est à lire attentivement.

samedi 23 février 2013

Endettement public, endettement privé.

Une note du Crédit Agricole qui revient sur le désendettement en Espagne. Les auteurs reviennent notamment page 7, sur l'écart critique: différence entre le taux de croissance économique et le taux d'intérêt sur la dette.

jeudi 21 février 2013

La crise de la zone euro: les analyses d'Henri Sterdiniak.

Un court article de la revue de l'OFCE.
Vous trouverez surtout une vidéo d'Henri Sterdiniak commentant la crise de la zone euro sur ce lien.
Surtout un article plus dense qui revient sur le Pacte budgataire et les enjeux autour du déficit structurel (déficit corrigé du déficit conjoncturel) dont nous avons récemment parlé. 

mardi 19 février 2013

Guerre des changes.

Deux notes de Natixis sur un thème qui vous est désormais bien familier. L'une sur "l'Asie, épicentre de la guerre des changes"  et l'autre sur "Qui gagnera la guerre des monnaies ?".
Et puis une critique du concept de guerre des monnaies par Michel Aglietta...à explorer.

mardi 12 février 2013

L'accord national interprofessionnel: un tournant social ?

Encore un article de Télos qui revient sur l'accord sur l'emploi. A lire attentivement.

lundi 11 février 2013

Ruiner sa monnaie ou se ruiner soi-même ?

Un article de Project Syndicate qui aborde la guerre des monnaies et la politique de change des Banques Centrales.

dimanche 10 février 2013

Volatilité de change, commerce international et développement financier.

Un petit article très intéressant tiré du Blog du CEPII. Cela alimentera votre réfléxion sur l'efficacité des changes flottants. Il apparaît que la pertinence du passage à un système de changes flottants dépend du développement du système financier. Si celui-ci est trop peu développé, l'économie sera plus vulnérable à la volatilité des changes.

samedi 9 février 2013

Crise et croissance potentielle.

Voici un article du blog D'un champ à l'autre qui se demande si la crise a réduit la croissance potentielle. Entre cours de macro et chapitre 11.

mercredi 6 février 2013

Pourquoi la BCE ne veut pas s'occuper de l'euro ?

Une note de Natixis bien dans nos thèmes du moment.

mercredi 30 janvier 2013

Le marché du travail: séries longues.

Le dernier Insee Résultat reprend les caractéristiques du marché du travail. A lire attentivement.

mardi 29 janvier 2013

Le financement de l'économie dans un nouveau contexte réglementaire.

Voici un rapport du Conseil d'Analyse économique pour faire le point sur les mutations des modalités de financement de l'économie.

lundi 28 janvier 2013

Le Japon rattrapé par sa dette.

Un petit article pour faire le point sur la situation japonaise et les décisions récentes de la banque centrale du Japon.

dimanche 27 janvier 2013

Irving Fisher et la déflation par la dette.

Pour compléter le cours, voici un bref article qui reprend la "déflation par la dette" de Fisher.

samedi 26 janvier 2013

La cour des comptes s'attaque à l'indemnisation chômage.

Voici un article du Monde sur ce thème important pour notre chapitre. Un complément très clair sur FranceTvInfo.
Une synthèse du rapport est disponible sur ce lien

mercredi 23 janvier 2013

La gestion économique des Etats-Unis bien meilleure que celle de la zone euro.

Une note de Natixis sur les politiques économiques menées aux Etats-Unis et dans la zone euro.

vendredi 18 janvier 2013

Décès de James Buchanan.

Voici un article de  The Economist sur ce représentant de l'école du Public Choice. La phrase d'introduction pour vous tenir en haleine: "A LIST of things that Americans judge more favourably than Congress, according to Public Policy Polling, a survey firm, includes colonoscopies, root canals, lice and France."

jeudi 17 janvier 2013

Bilan démographique de 2012.

Un peu de démographie avec le dernier Insee Première paru ce jour.

mercredi 16 janvier 2013

Ces produits qui bouleversent le commerce mondial.

Voici un article des Echos sur un thème qui vous est familier. Lisez-bien la fin sur l'impact de la décomposition de la chaîne de valeur sur les mesures protectionnistes.

mardi 15 janvier 2013

Quand un chat fait mieux que les investisseurs financiers.

Une petite chronique intéressante sur le site de NPR qui rapporte les résultats d'un concours lancé par le "UK observer" demandant à des investisseurs de sélectionner les titres dont ils anticipent la plus forte progression. Un chat a choisi au hasard des titres d'une liste et a gagné...le hasard semble être le meilleur guide pour anticiper l'évolution du cours des actions.

samedi 12 janvier 2013

Sur le Glass-Steagall Act.

Voici encore un article de Barry Eichengreen sur le site de Project Syndicate. Une loi qu'il vous faut connaitre pour alimenter votre réflexion sur la régulation financière..

mercredi 9 janvier 2013

La conjoncture économique française en 10 graphiques.

Des données récentes sur le site de Coe-Rexecode.

mardi 8 janvier 2013

Les erreurs de prévision et les multiplicateurs budgétaires.

Un article de fond sur le blog Annotations à relier au cours de macro et au futur chapitre 11. Pas simple mais important.

lundi 7 janvier 2013

Essor, déclin et renouveau de l'interventionnisme économique.

Une brève du blog du CEPII sur le rôle de l'intervention de l'Etat.

dimanche 6 janvier 2013

Pourquoi les crises financières donnent-elles naissance à des légendes.

Un article de Nathan Marcus paru dans la Vie des Idées qui revient en particulier sur l'Autriche de l'entre-deux-guerre. Très utile pour votre culture économique en vue des oraux. Vous trouverez sur ce même site des synthèses de livres d'économie dont le dernier ouvrage d'Eichengreen (un privilège exorbitant) dont je vous parle tant.

samedi 5 janvier 2013

Krugman et les ZMO.

Voici le texte de Krugman dont je vous parlais. Il est repris par le Courrier International du New York Times.
Une approche plus concrète de la théorie...

vendredi 4 janvier 2013

La compétitivité est aussi un business !

Un article très intéressant de Charles Wyplosz paru dans Télos aujourd'hui. A lire très attentivement.

mercredi 2 janvier 2013

Policy Mix très restrictif dans la zone euro.

Une note de Natixis très importante pour compléter le chapitre 8. Analysez bien le schéma.

mardi 1 janvier 2013

France and Germany : a love story.

Une petite chanson socio-économique pour fêter la nouvelle année. Je l'ai trouvée sur le site de npr, la radio publique américaine. C'est léger...