dimanche 24 octobre 2010

Stratégie des FTN dans les pays en développement : l'exemple de Nestlé

Voici un article de Jeune Afrique , "Nestlé met les bouchées doubles" qui vous sera bien utile pour illustrer vos copies.

vendredi 22 octobre 2010

PME et innovation

Un texte important pour votre réflexion et de possible sujets sur les entreprises. La dernière note du Centre d'Analyse Stratégique porte sur "S'implanter à l'étranger: un atout pour réaliser sa première innovation". En voici la présentation :
"Durement touchées par la crise économique, les entreprises industrielles, en particulier les PME, sont l’objet d’une attention renouvelée. Identifié comme une des cinq priorités stratégiques d’investissement pour la France, le soutien à l’industrie et aux PME bénéficie ainsi, dans le cadre du Grand Emprunt, d’un financement de 6,5 milliards d’euros. Cette action en faveur d’une politique industrielle a vocation à s’articuler avec une politique plus large de soutien à la recherche et à l’innovation. En effet, face à la montée en puissance des pays émergents, l’innovation apparaît comme un élément indispensable pour préserver et développer un tissu industriel solide, compétitif et diversifié.
Dans cette optique, cette note s’intéresse aux facteurs susceptibles de favoriser le renforcement des capacités d’innovation des PME et entreprises de taille intermédiaire (ETI) françaises de l’industrie manufacturière.
Plus précisément, notre étude, menée sur un échantillon de plus de 2 300 entreprises, se concentre sur l’analyse des caractéristiques des entreprises s’engageant pour la première fois dans des activités d’innovation. La comparaison de ces entreprises primo-innovantes avec celles n’ayant jamais innové permet de mettre en exergue l’importance du degré d’internationalisation des entreprises : en étant présentes sur les marchés étrangers, les firmes ont accès à des savoirs spécifiques qui combinés à leurs propres actifs sont sources d’avantage technologique. Cet effet est d’autant plus fort que les entreprises sont en contact étroit avec l’environnement local. L’implantation à l’étranger constitue ainsi une stratégie efficace pour les entreprises souhaitant mettre en oeuvre une démarche innovante. "

mercredi 20 octobre 2010

Délocalisation : quels effets sur l'emploi ?

Pour enrichir votre réflexion sur le lien entre délocalisation et emploi, je vous soumets deux articles importants qui viennent affiner l'analyse : cet article de Télos, qui souligne que les entreprises les plus productives sont celles susceptibles d'avoir le moins d'impact négatif sur l'emploi local quand elles délocalisent à l'étranger  tandis que les entreprises les moins productives sont en général contraintes de délocaliser en faisant des restructurations.
Ce rapport du Conseil d'Analyse Economique sur "Investissement direct à l'étranger et performances des entreprises" aborde cette question de l'emploi en s'interrogeant sur le lien entre l'internationalisation des entreprises et leurs performances, soulignant les facteurs qui contribuent à un effet positif de ces choix sur le territoire d'origine de l'entreprise.

lundi 18 octobre 2010

Indice Big Mac et taux de change

L'indice Big Mac est devenu un classique de l'analyse des taux de change. En attendant de nous pencher sur ces questions, voici un extrait d'un article de "The Economist"...en anglais donc.

mercredi 13 octobre 2010

Prix Nobel d'économie 2010

Le prix Nobel d’économie 2010 récompense les Américains Peter Diamond, Dale Mortensen, et le Britannico-Chypriote Christopher Pissarides pour leurs travaux portant sur la difficulté à harmoniser l’offre et la demande, en particulier sur le marché du travail. Voici un bref article du site La recherche ou cet article de l'Expansion.

dimanche 10 octobre 2010

Les problèmes des Etats-Unis et de l'Europe sont structurels et microéconomique

Un article intéressant de Patrick Artus paru le 7 octobre 2010 pour  Natixis (Flash économie). Il analyse la pertinence des politiques conjoncturelles de relance. C'est prématuré dans le programme mais très facile à lire et comprendre. Je vous soumets la présentation de l'article:
"Au-delà des déséquilibres macroéconomiques (excès d'endettement, déficits publics ou extérieurs), on sait que les causes de fond des problèmes économiques des Etats-Unis et de beaucoup de pays européens sont microéconomiques : mauvaise spécialisation productive, incapacité à créer suffisamment d'emplois qualifiés dans des entreprises innovantes et exportatrices, incapacité à faire grandir les PME, à transformer la R&D en productions (bien sûr, à des degrés divers selon les pays). Il n'y a aucune possibilité pour que des politiques macroéconomiques (politiques monétaires très expansionnistes, déficits publics avec hausses des transferts aux ménages, dépenses de travaux publics…) résolvent ces difficultés d'ordre microéconomique. Le débat sur le maintien ou non des politiques macroéconomiques expansionnistes est donc complètement décalé par rapport à la réalité des problèmes".

lundi 4 octobre 2010

Le protectionnisme ferait peu de gagnants.

Un article court d'Ecointerview qui présenteune réflexion sur les conditions d'efficacité de mesure protectionnistes. Cela introduit la condition de Marshall-Lerner et la question des élasticités-prix de la demande...Encore technique à ce stade mais ces questions n'auront bientôt plus de secrets pour vous !

dimanche 3 octobre 2010

Quelle gouvernance pour l'Europe ?

Voici un article de Vivien Smith, professeur de relation internationales à Boston, sur le thème de la gouvernance économique et politique européenne dans un contexte où la mise en place de politiques de règles dans le cadre du mécanisme de garantie d'emprunt (European Financial Stability Facility). Le choix porte entre l'instauration de politiques de règles stricte et une approche plus fine de la gouvernance qui tienne compte des différentes modèles de croissance des pays membres.